Circuit Formule 1 le castellet
FORMULE 1

Un volume de Ricard et cinq volumes de sensations fortes avec le retour du GP France

Un volume de Ricard et cinq volumes de sensations fortes avec le retour du GP France

Le circuit le Castellet est appelé le circuit Paul Ricard. Il s’est refait une beauté pour accueillir le Grand Prix de Formule 1 ce weekend.

Cela faisait 10 ans que le prix n’était pas venu en France. En effet en 2008, le circuit Magny-Court organisait sa dernière course !

Mais que fait Paul Ricard dans cette histoire ?

on connait tous Paul Ricard le créateur de la recette actuelle du Pastis.

Pour la petite histoire, c’est à l’age de 12 ans que Paul Ricard s’est vu confié la recette d’un bouilleur de cru Espanet. A partir de la, il essaiera de la refaire avec son frère et y ajoutera des arômes (anis étoilé, anis verte et réglisse).

Très bon commerçant et pro du marketing, le produit devient vite un véritable succès auprès des débits de boissons de Provence puis à l’export.

Paul Ricard n’est pas seulement un industriel de l’alcool, il aime aussi les corridas, la pétanque, la voile, la peinture, la photo et le cinéma.

Et c’est un peu par hasard qu’il s’intéresse à l’automobile.

En 1960, Paul Ricard achète 1000 hectares de terrain sur les hauts du Castellet pour y développer les affaires.

Les premiers projets qu’il souhaite monter ne voit pas le jour car les permis de construire lui sont refusés.

Puis il pense à un complexe automobile car finalement l’autodrome de Miramas est abandonné.

Son objectif est de réaliser un parcours sécurisé pour les pilotes et des infrastructures sans danger pour les visiteurs.   C’est Henri Pescaloro et Jean Pierre Beltoise entre autres qui auront la charge du dessin du tracé et la spécificité du circuit est sa platitude et sa longue ligne droite de 1,8km permettant d’atteindre des vitesses de plus de 300 km/h. Les travaux dureront 10 mois.  Comme il ne perd jamais de vue son premier « amour », le pastis, le circuit projettera sa marque très haut. Un sponsoring de plus grande dimension par rapport à ce qu’il pratiquait pour la pétanque ou dans le cadre de la caravane du Tour de France .

Finalement le sport automobile correspond bien aux valeurs de Paul Ricard : l’audace, l’innovation, l’art de vivre, la fascination exercée sur le public des sportifs.

Ce n’est qu’en 1975 que Pernod Ricard fusionne et à partir de 1972 il devient maire de la ville de Signes dans le Var.

1 réflexion au sujet de “Un volume de Ricard et cinq volumes de sensations fortes avec le retour du GP France”

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte. blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

Laisser un commentaire