wine and flu
MEDIAS PRESSE TV

Comment prévenir la grippe ?

Les médias nous ont prévenus, la grippe est là et bien là. Elle sévit particulièrement en Nouvelle Aquitaine et je dirais même actuellement au sein de ma propre maison ! Du coup, urgence, urgence, je dégaine LE livre miracle pour l’occasion : « La médecine par le vin » écrit par Docteur E. Maury (médecin phytothérapeute et oenologue) et édité dans la collection « Bien Être » de J’ai lu en 1993. Et oui : 1993 ! J’ai l’impression de vivre « un retour vers le futur » . Merci charmant voisin de l’avoir laissé dans la boite à livres publique du parc, je savais qu’il allait me servir!

La quatrième de couverture est prometteuse : « Prévenir une grippe avec des premières côtes de Bordeaux, guérir nos rhumatismes avec du Médoc… »

Les premières pages nous exposent les bienfaits de la feuilles, du fruit et de son jus.

Le fruit est riche en protéine et en sels minéraux tels que du calcium, magnésium, potassium, sodium, silice, soufre, phosphore ou chlore. Il est pourvu de vitamine B et P.

D’accord, mais les fruits d’une manière générale sont sources de nombreux bienfaits ! Docteur Maury, m’aurais tu sur vendu ton livre ?

Il nous conseille une cure « uvale », en gros il ne faut manger que du raisin frais et uniquement du raisin frais et à hauteur de 2 à 3 kilos par jours !!!! Bonjour, la langue violette!

mais la promesse du :

  • renforcement des résistances organiques aux agressions microbiennes ou virales
  • Sensation d’être moins fatiguée
  • action diurétique et purgative par son action sur les reins et le fois
  • purification des organes encrassés
  • pouvoir alcalinisant
  • adjuvant aux traitements de maladie de la peau, rhumatismes ou hypertension, surcharge pondérale, constipation

Si les composants du raisin frais ont un réel apport « phytothérapeutique, j’aime à retenir que suite au processus de vinification, le docteur Maury rajoute que « le suc fermenté aura acquis de nouvelles lettres de noblesse, médicalement parlant ».

Attention, comme un médicament, une certaine dose de principe actif est favorable au malade, au delà, elle devient toxique et en deçà inopérante!

Déjà à l’époque, on parle de consommation avec modération mais alors quel serait la posologie ?

Selon Charles Fiessinger: une sujet pesant 70 kilos et suivant un régime alimentaire équilibré peut absorber quotidiennement un maximum d’un litre de vin à 10°, quantité équitablement partagé entre les deux repas. Avec nos modes de vie sédentaire, la sagesse conseille  de se limiter à 75 cl à 11° !

Voila, voila, un bon litre par jour et tout ira bien!

Bon, en fait, Il précise qu’il y a d’autres éléments à prendre en compte : un seuil de tolérance à l’alcool propre à chacun, ne pas boire a jeun, avoir une alimentation adéquate!

La loi Evin est passée par là ensuite !

En cas d’attaque virale, épidémie de grippe, pour aider votre organisme à lutter, il faut préférer un vin rouge ayant au moins 5 ans de bouteille riche en oenotanins, vitamines C et P et contenant de la manganèse.

Les vins de la situation seraient: un cru médocain, un saint Estèphe ou un listrac car les cépages sont élevés sur un terroir riche en oxyde de fer et en phosphore organique. Un première côtes de Bordeaux peut suffire si on ne veut pas investir dans un cru. un beaujolais rouge peut convenir car riche en oenidol.

Au stade de la convalescence, lorsque l’organisme est fatigué : préféré un bourgogne rouge riche en sels minéraux et sels ferrugineux (notamment un cru de la côte de nuits). Excepté pour les obèses et les goutteux qui devront rester sur un beaujolais rouge.

Posologie : une demie bouteille par jour

Le champagne brut grâce à sa teneur en phosphore naturel, glucose et fructose permet un apport d’éléments énergétiques. De plus sa richesse en ions sulfuriques permet une détoxification et élimination des toxines.

Ordonnance : 2 coupes de champagne par jour pendant 8 jours à consommer à petites gorgées 15 minutes avant le repas !

Véridique ! Alors out, le vaccin qui ne fonctionne que dans 20% des cas et on s’y met au vin, à dose homéopathique bien sur !



Laisser un commentaire